En vedette

Volume 11, numéro 2 | Printemps 2015

Lire un extrait

Lire un extrait

Lire un extrait

Nos chroniques

  • Société
    Un souffle sur les braises, S.V.P.
  • Nature
    Les collemboles
  • Rencontre
    Le mélange des passions
    Avec Réjean Béchard, pourvoyeur
  • Économie
    Calcul de possibilité forestière et avenir de l'industrie: gérer le risque, cultiver le doute
  • Environnement
    Les végétaux contre l'érosion en bande riveraine, une idée de génie!
  • Découverte
    Virée en kayak dans la partie nord du labyrinthe Kipawa
  • Vous avez un message de...
    Stéphanie Boulay (Les soeurs Boulay)

Sommaire

Chemins multiusages: au coeur de l'économie régionale

Longtemps désignés sous le nom de chemins forestiers, les chemins multiusages permettent l'accès au territoire forestier et à ses multiples ressources. Chaque année, l'industrie forestière québécoise investit quelque 150 millions de dollars uniquement pour la construction de nouveaux chemins. Au total, c'est plus de 300 000 km de chemins qui sillonnent le territoire québécois. 

Chemins forestiers: le casse-tête perpétuel des industriels

Promenons-nous dans les bois!

Depuis des décennies, construisant des milliers de kilomètres pour aller chercher le bois, l'industrie forestière permet l'ouverture d'un énorme terrain de jeu pour les Témiscabitibiens. Mais voilà, les usagers sont nombreux, et les chemins sont sujets à une dégradation variable. À qui revient la responsabilité de l'entretien de ces chemins dits "multiusages"? Regard sur un problème de gouvernance en forêt!

Finissant en foresterie deux fois plutôt qu'une!

La livrée des forêts: l'indésirable métronome?

Le caribou forestier en Abitibi-Témiscamingue

Au début des années 2000, la population de caribous de Val-d'Or se maintenait assez bien à une cinquantaine d'individus. Depuis quelques décennies, celle-ci a chuté radicalement de moitié, en raison de la prédation par le loup et d'actes de braconnage.

Vallée de la rivière Broadback

D'une superficie de près de 21 000 km2, le bassin versant de la rivière Broadback s'étend d'est en ouest, depuis les lacs Samuel-Bédard et Testard, situés à environ 35 kilomètres du lac Mistassini, jusqu'à la baie de Rupert, située à l'extrémité sud de la baie James.    

Nos bleuets... Mûrs pour une transformation?

Les bois offerts aux enchères en Abitibi-Témiscamingue

Quelles leçons à tirer des ventes 2011-2014?  

Lutter contre le naturel... Pour imiter le naturel

Combattre l'alpiste roseau par l'implication                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        

Nous reconnaissons l'aide financière du gouvernement du Canada par l'entremise du Fonds du Canada pour les périodiques (FCP) du ministère du Patrimoine canadien pour ce projet.